BOISmag n°177

12,00

Sommaire

Le bois met la gomme !

Alors que vous vous apprêtez certainement à prendre la route des vacances, que diriezvous de rouler avec des pneus… en bois ? C’est le challenge que s’est lancé Michelin, qui s’intéresse depuis peu à notre matériau pour concevoir une nouvelle génération de pneumatiques à base de bois. Ou plus précisément à base d’élastomères réalisés à partir de copeaux de bois. Actuellement menés au Brésil, où le fabricant français possède plusieurs concessions, ces travaux promettent de réduire considérablement la part de produits pétrochimiques entrant dans la fabrication de ses pneus. Aujourd’hui, 72 % des composants servant à fabriquer les pneumatiques de la compagnie clermontoise sont en effet toujours issus de l’industrie pétrochimique. Avec ces nouvelles recherches, Michelin ambitionne de réaliser des pneus comprenant 80 % de matériaux durables (dont 30 % de matériaux recyclés et 50 % de matériaux biosourcés) à l’horizon 2048, avec un premier exemplaire promis par le groupe pour 2020. Une révolution verte dans cet univers où la chimie carbonée est encore omniprésente. De quoi se réjouir avec des pneus plus verts et plus « propres », et un débouché potentiel pour les producteurs de copeaux de bois. Mais attention cependant aux conflits d’usage et aux tensions générées sur le marché des copeaux – déjà très prisés par les fabricants de panneaux et les producteurs de bois énergie – avec l’arrivée de ce consommateur qui pourrait bien inspirer d’autres fabricants…

Adèle Cazier

 

Edito

NEWS

Filière Légère hausse de l’activité

pour les tonneliers

Construction Avis technique pour

le CLT de PiveteauBois

 

AGENDA

Événements et formations

 

ÉQUIPEMENT

Biesse ouvre ses portessur le futur

Customisation à grande échelledes chariots Combilift

 

FILIÈRE

Le bois a le vent en poupe

 

CONSTRUCTION

 Unilin au sommet de l’isolation

 

AMÉNAGEMENT

Norsilk part à la conquête de la terrasse en hévéa

 

SCIERIE

Neofor, un nouvel acteur dans le Sud

 

ENQUÊTE

Scieries : entre marché porteur et manque de grumes

Pour les scieurs de feuillus, le bois se fait rare

Les spécialistes du résineux sont optimistes

 

CAHIER CENTRAL – ONF

Calendrier des grandes ventes d’automne 2018