BOISmag n°175

12,00

Sommaire

NEWS

  • Forêt Le pin d’Alep apte à la construction
  • Équipements MPI France accueille MZ Project

 

NÉGOCE

  • Asturienne, la distribution a de l’ambition

 

FILIÈRE

  • La Belgique a la fibre bois
  • Un nouveau pôle technique pour la construction bois

 

AMÉNAGEMENT

  • Kronospan, la course à l’investissement
  •  ISB dévoile sa stratégie pour les cinq ans à venir

 

CONSTRUCTION

Une tour en bois de 12 étages va embellir Rennes

  • L’aéroport de Bâle s’offre une nouvelle aile

 

FOCUS

  • Le traitement à l’heure de la transformation

 

SÉLECTION PRODUITS

  • CARREFOUR DU BOIS

 

PUBLI-REPORTAGE

  • Florian, un processus maîtrisé

 

CAHIER CENTRAL

  • Le chêne blanc d’Amérique

Edito

Un nouvel Elan pour la construction bois

Présenté en Conseil des ministres le 4 avril dernier, et actuellement en discussion au Parlement après le dépôt de plus d’un millier d’amendements, le projet de loi Elan (pour l’évolution du logement, de l’aménagement et du numérique) promet de réformer le secteur du logement et de l’urbanisme dès son entrée en vigueur d’ici cet été. Une future loi portée par le secrétaire d’État à la Cohésion des territoires, Julien Denormandie, qui pour une fois pourrait être favorable au secteur de la construction bois en mettant à l’honneur deux atouts de notre matériau que sont la construction modulaire et la préfabrication. « Le projet de loi Elan vise à faciliterl’accès du secteur de la maison individuelle à la préfabrication bois en créant les conditions de mise en place d’un échéancier de paiement spécifique à ce mode constructif », expliquait le secrétaire d’État dans une allocution vidéo diffusée lors du dernier Forum Bois Construction de Dijon (voir BOISmag n° 174). Une déclaration reprise dans le projet de loi qui précise que, grâce à la préfabrication, « la construction écologique en bois pourra s’en retrouver facilitée [même si] la construction en préfabrication est également possible en béton ». Autant d’annonces de bon augure pour la filière, alors que le secteur de la construction bois en général et celui de la maison individuelle en bois en particulier connaissent certaines difficultés depuis deux ans, avec une contraction des effectifs couplée à une baisse de la part des maisons individuelles en bois, qui était retombée sous la barre des 10 % selon la dernière enquête de l’Observatoire économique FBF. Espérons alors que cette loi insuffle un nouveau dynamisme aux professionnels de la construction bois, habitués à la préfabrication et au modulaire. À eux maintenant de saisir cette opportunité et de faire valoir les atouts de notre matériau face à des professionnels du béton certainement déjà en embuscade.

 

Adèle Cazier