BOISmag n°168

A partir de 6,00

Effacer

Sommaire

ACTU DU MOIS

  • L’UMB-FFB au travail

NEWS

  • Environnement Swiss Krono poursuit ses investissements
  • Filière Croissance modérée pour la tonnellerie
  • Construction Metsä Wood en open source
  • Forêt Comment optimiser le débardage par câble
  • Scierie Aprobois se lance dans le granulé de bois

NÉGOCE

  • La FNBM confrontée à la reprise des déchets du bâtiment
  • Un négoce nommé Gaudelas

ÉQUIPEMENT

  • Casadei Busellato mise tout sur MPI France

SCIERIE

  • Finega parie sur la scierie du futur
  • Lalliard investit dans l’avenir

CONSTRUCTION

  • OBM Construction : la croissance par la diversification
  • Avec Pavatex, Soprema passe à la fibre

MENUISERIE

  • Tremco Illbruck sur le front de la formation

ENQUÊTE

  • La construction bois face à ses défis
  • Séduire les décideurs et les maîtres d’ouvrage
  • Améliorer sans cesse l’offre de produits

PRODUITS

Fiche essence – LE FRÊNE

Sommaire

Jeux olympiques : le bois dans la course ?

Les vacances sont déjà finies et la filière bois a, une fois de plus, fait sa rentrée sur les chapeaux de roues. Point d’orgue de ce mois de septembre, la construction moyenne et grande hauteur qui était à l’honneur à Bordeaux à l’occasion de la première édition du congrès WoodRise. Une manifestation riche en événements – à découvrir dans notre prochain numéro – qui a permis de dresser un panorama des potentialités de la construction bois à travers le monde, et de la place du matériau dans la ville de demain. Une place qui reste à conquérir dans notre capitale pour des projets d’envergure et des bâtiments emblématiques. Justement, alors que Paris s’apprête à démarrer la construction de ses premiers IGH en bois, la ville vient aussi et surtout d’être désignée comme LA cité organisatrice des Jeux olympiques de 2024 ! Une belle opportunité à saisir pour les professionnels de la construction avec plus de 700 millions d’euros consacrés à la rénovation d’équipements existants, et plusieurs milliards engagés pour la création de nouvelles infrastructures. Mais alors que de nombreux chantiers ont déjà démarré dans l’optique de ces jeux, et que d’autres sont en passe d’être attribués, la filière bois prendra-t-elle le chemin de la victoire ? Comment faire valoir les atouts du bois auprès des organisateurs et positionner notre matériau dans la réalisation de ces futurs équipements ? Quelle communication la filière souhaite-t-elle mettre en place pour attirer les investisseurs vers le bois face aux majors du béton ou de l’acier ? Pour l’instant, tout est encore possible, à l’image de la construction du futur village olympique et paralympique implanté sur plus de 50 hectares sur le site Pleyel-Bords de Seine, au nord de la capitale. Imaginé par l’architecte Dominique Perrault, ce futur éco-quartier se veut un modèle d’architecture durable et exemplaire en intégrant 100 % de bâtiments passifs ou à énergie positive, 100 % d’énergies renouvelables et 100 % de matériaux biosourcés tels que le bois. Un exemple qu’il serait bon de reproduire dans de nombreux autres projets pour faire rayonner les atouts du bois en structure, en vêture ou en aménagements intérieurs et extérieurs à travers le monde… Un nouveau défi à relever pour la filière forêt-bois française !

Adèle Cazier

Type de support

Numérique (pdf), Papier et numérique (pdf)