BOISmag n°144

12,00

Sommaire

VIE DES ENTREPRISES

  • Brèves
  • Gastebois, confiant en l’avenir

RÉALISATION

  • Réunions sous chêne rouge pour les députés espagnols

ACTUALITÉ

  • Mondial du bâtiment : trois salons en un
  • BePositive, Eurobois
  • Voyage au cœur de la « scierie du futur »
  • Machines : une concurrence acharnée
  • Le bois tient son forum à Nancy

ENQUÊTE

  • Des terrasses bois pour tous les goûts

Edito

Dans la « Dynamic bois »

C’est parti! Les trente millions d’euros promis par la ministre de l’Éco­logie sont débloqués et accessibles via un appel à manifestations d’intérêt intitulé Dynamic bois. L’objectif principal est «de mobiliser des bois supplémentaires à partir de ressources non encore exploitées». Gé­rée par l’Ademe, cette «Dynamic» permettra de financer des projets collaboratifs en lien avec les plans d’approvisionnement de chaufferies biomasse du Fonds chaleur. Les besoins en matière première sont impor­tants, d’autant que les ambitions de Ségolène Royal en matière d’énergie renouvelable, et donc de bois-énergie, sont grandes: 23% d’ici à 2020, 32% à l’horizon 2030. Un bémol cependant: le délai. Les entreprises ont jusqu’au 29 avril pour postuler. Une autre annonce concerne les 34 plans industriels, dont le plan Bâtiments de grande hauteur en bois. Lancés par Arnaud Montebourg, ils seront revus à la sauce Macron et réduits de moi­tié. Le plan Bois ne fera plus cavalier seul: il sera regroupé avec d’autres plans (probablement le numérique et la rénovation énergétique) autour de l’enseigne Ville durable. Chaque plan conservera son autonomie de pilotage et de financement, des réunions de coordination et d’échanges seront organisées. De quoi susciter des synergies, estime Franck Mathis, satisfait de l’avancée du plan Bois: des barrières réglementaires ont été levées, une quinzaine d’opérations sont en gestation… On s’inscrit dans une Dynamic, vous dit-on!

Stéphanie Obadia