Artisans & Bois n°67

A partir de 12,00

Effacer

Sommaire

NEWS

AMÉNAGEMENT INTÉRIEUR
Des parquets vitrifiés pour durer

ÉQUIPEMENT
Wiha, des outils à la pointe de l’innovation

AMÉNAGEMENT INTÉRIEUR

CONSTRUCTION

Un concentré de technologie au service de l’agencement

CONSTRUCTION & AMÉNAGEMENT

Des tiers-lieux originaux en bois local

DOSSIER
AMÉNAGEMENT EXTÉRIEUR
Le bois extérieur reprend des couleurs
Un marché porteur
Zoom sur l’entretien et la protection des bois

AB BOUTIQUE
Zoom sur Le bois en extérieur

 

Edito

Une année incertaine

Alors que la pandémie de Covid avait marqué un coup d’arrêt dans l’activité de la majorité des entreprises artisanales lors du 1er confinement, les mois qui ont suivi ont été plutôt propices à la reprise, avec des professionnels qui se sont vite organisés pour reprendre le travail, et de plus en plus de Français soucieux d’embellir leur intérieur comme leur extérieur et qui ont fait appel au bois (voir dossier Bois en extérieur p. 40). Résultat, l’année 2021 a été synonyme de croissance pour bon nombre de professionnels de la filière malgré quelques problèmes d’approvisionnements et de hausses de prix.
Aujourd’hui, la crise sanitaire semble enfin se résorber. L’année 2022 pouvait donc démarrer de la plus belle des manières, avec des carnets de commandes bien remplis et des bois plus faciles à trouver.
Mais cet optimisme fut de courte durée. Dès le 24 février, le début du conflit russo-ukrainien annonçait un nouveau lot d’inquiétudes pour la filière. Très vite, les sanctions et les restrictions de l’UE à l’encontre du géant russe sont tombées, interdisant à partir du 8 avril toutes exportations de bois et de produits dérivés. Résultat, la filière se retrouve à nouveau confrontée au manque de bois et de nombreuses incertitudes planent quant aux conséquences de cet embargo : combien de temps ce conflit va t-il durer ? Où et comment trouver de nouveaux fournisseurs ? Lesprix du bois, déjà élevés, vont-ils encore augmenter ? Vers quelles essences de substitution se tourner quand les stocks de bois du Nord seront épuisés ? Certains produits devront-ils être retirés du marché ? Une nouvelle hausse des prix du bois ne risque-t-elle pas de dissuader les consommateurs de se tourner vers notre matériau ?
Autant de questions qui restent à ce jour sans réponses. Autant d’interrogations qui pèsent sur le quotidien et sur le moral des TPE et PME du bâtiment, et qui laissent planer le doute quant au déroulement de ces prochains mois. Après une année 2021 record avec une croissance à deux chiffres pour bon nombre de professionnels, espérons que ces derniers trouveront encore une fois le moyen de réorganiser leur production pour parer à un possible manque de bois. Espérons enfin que cette nouvelle crise force les artisans à innover et à développer de nouveaux produits pour prouver la capacité

Adèle Cazier

Type de support

Numérique (pdf), Papier et numérique (pdf)

Zone d'expédition

CEE / Suisse / Dom-tom, France Métropolitaine, Reste du monde