Artisans & Bois n°47

A partir de 6,00

Effacer

Sommaire

AGENDA

  • Pour tout savoir sur les salons et les formations

LIVRES

  • La sélection du mois
  • Innovation
  • La tradition à l’heure de la commande numérique

Bureau

  • Et la santé au travail, ça va ?

Salon

  • Nantes accueille la filière

A&B BOUTIQUE

  • Carrefour du Bois

Reportage

  • Samvaz, la précision suisse dédiée à l’outillage

Tendance

  • Aménagements extérieurs
  • Des terrasses bois plus qualitatives
  • Les bardages bois se mettent à la 3D

CHANTIER

  • Extension écolo à objectif zéro carbone

Portrait

  • Benoît Panek, entrepreneur

Dossier

  • Le bois se fait une place dans le tertiaire
  • Une structure trois étoiles à la gare du Nord
  • La Fondation Charles Léopold Mayer fait peau neuve
  • Un collège tout de bois vêtu
  • Un lycée maritime Bepos à Saint-Malo

Edito

Le bois Gratte le ciel

Bordeaux, Nice, Marseille, Paris… Les projets d’immeubles de grande hauteur (IGH) se multiplient. C’est Bordeaux qui détient la palme. Deux tours à 80 % bois et 20 % béton doivent bientôt voir le jour. Une première imaginée par l’architecte Jean-Paul Viguier qui culminera à 57 mètres avec ses 18 étages : la tour Hypérion d’Euratlantique, dans le quartier Saint-Jean, dont la livraison est prévue pour 2020. Une seconde baptisée Silva, réalisée sur un îlot voisin. Conçue par les cabinets d’architecture Art & Build et Studio Bellecour, elle atteindra les 50 mètres de haut et comptera entre 16 et 18 étages. Des tours en bois, qui l’eut cru ? Personne, il y a encore quelques années. L’architecte canadien Michael Green, ardent partisan des tours en bois, était il y a encore quelques années considéré comme un hurluberlu. Pour lui, l’avenir de la construction appartient au bois. Ceci grâce à l’évolution du matériau, de plus en plus performant. Mais aussi parce qu’il répond à des problématiques environnementales chères à tous. Pour cet architecte passionné, le bois remplacera bientôt l’acier et le béton dans les gratteciel ! Nous n’en sommes pas encore là, mais le bois a bel et bien sa carte à jouer. Le projetde bâtiments de grande hauteur fait partie des plans de la Nouvelle France industrielle, il est soutenu par quatre ministères et chapeauté par ADIVbois. Alors, à vos bois, prêts, décollez !

Stéphanie Obadia

Type de support

Numérique (pdf), Papier et numérique (pdf)