Artisans & Bois n°46

12,00

Sommaire

ACTUALITE

AGENDA

  • Pour tout savoir sur les salons et les formations

LIVRES

  • La sélection du mois

A&B BOUTIQUE

  • L’essor de l’ITE
  • Isolation, outillage, logiciels, sécurité

PUBLICATION

  • L’Eurocode 5 pour (presque) tous
  • Suivez le guide

Construction

  • Le bois en chiffres
  • Des logements sur les toits de Paris
  • La charpente comme art

CHANTIER

  • Bardage
  • Une école psychédélique pour les petits Dionysiens

CHANTIER STRUCTURE

  • Doublage réussi

CHANTIER ISOLATION

  • Du coton recyclé pour une maison écolo

FORUM bois CONSTRUCTION

  • Le bois tous azimuts

Edito

La croissance de retour ?

Les premiers signaux économiques semblent plutôt bons. La croissance pourrait atteindre les 1 % en 2016. Cela reste minime, mais c’est tout de même mieux que le recul de ces quatre dernières années ! Cette progression se traduirait par l’amélioration de la construction neuve avec 380 000 logements attendus, soit 35 000 mises en chantier supplémentaires, et une timide reprise de l’entretien-amélioration. Optimisme donc ! Si croissance il y a, emploi il y aura peut-être… François Hollande a entamé l’année avec un plan d’urgence – ou plutôt de la dernière chance – pour inverser la courbe du chômage, qui ne cesse de grimper. Au coeur du dispositif Sauvons l’emploi : 500 000 formations supplémentaires pour les chômeurs, une aide à l’embauche pour les TPE et PME, et des mesures en faveur de l’apprentissage. Encore des mesures, toujours des mesures… Souhaitons qu’elles se révèlent simples à mettre en oeuvre, et que la croissance soit au rendez-vous ! Pour les professionnels pourtant, les aides sont utiles mais pas suffisantes. Dans le viseur : l’éternelle concurrence déloyale des auto-entrepreneurs, et plus récemment la fraude au travail détaché. On estime à 300 000 le nombre de ressortissants communautaires détachés chaque année en France. Un nombre en constante augmentation, qui pénalise fortement les TPE-PME du bâtiment. Car si ces détachés doivent s’acquitter des obligations déclaratives (salaire minimal, règles relatives à la durée, à la santé et à la sécurité au travail, etc.), les irrégularités vont croissant malgré tout l’arsenal anti-fraude déployé depuis février 2015 ! Au sein de la commission européenne chargée de l’emploi, dirigée par Marianne Thyssen, ce sujet serait une priorité. Une plate-forme européenne contre le travail non déclaré serait bientôt opérationnelle afin de muscler la coordination entre les services de contrôle nationaux. À suivre…

Stéphanie Obadia